Il est Téting match tranquille pour la B,

moins pour la A

  Matchs de préparation suite. Après les U19, l'équipe A de l'A.S.B.G. reprenait le chemin de Metz, ville lumière, pour y affronter l'équipe C, première en 2e division. S'ils ont longtemps fait mieux que résister, ils cédèrent néanmoins en seconde période (4-1). A une cinquantaine de kilomètres de là, l'équipe réserve, après la défection de Metzing, rencontrait celle de Téting-sur-Nied, un ancien club tombé en sommeil et réveillé depuis cette année. Et les hommes de Laurent Bourg n'ont pas fait dans la demi-mesure (9-2). 16830819_1256514854469533_8019838719217516819_n La B, entre facilité et pistes de travail Affronter une formation dans un club qui vient de renaître de ses cendres n'est pas chose aisée. Car, de fait, toute réanimation d'un club en léthargie fait que celui-ci doit se reconstruire au bas de l'échelle. Dès lors, se borner à constater un écart entre les divisions, nos adversaires d'un jour évoluant donc en 4e division de District (mais semble-t-il bien placés à cet instant de la saison pour prétendre à l'accession), eut été bien trop simpliste, voire dangereux. D'autant que le premier quart d'heure montre des joueurs de Téting bien décidés à ne pas se laisser marcher dessus. Au contraire, batailleurs et appliqués, vifs, trop peut-être, ce qui leur filera un sacré coup de pompe en deuxième période, l'A.S.B.G. peine à prendre les choses en main. Néanmoins, sur un ballon en profondeur de Laurent, J.F.C. ouvre son pied et trompe le gardien (1-0), imité cinq minutes plus tard par Fred qui, côté droit, file aux buts et décroise sa frappe au premier poteau (2-0). Les visiteurs ont le mérite de ne pas lâcher, et sur un centre dévissé qui termine sa course dans la lucarne, se redonnent de l'élan (2-1). Peu de temps avant la pause, sur un nouveau ballon dans le dos de la défense, ce sont trois Bleus qui se présentent seuls face au gardien et J.F.C., du gauche, s'offre un doublé de près (3-1). Durant la pause syndicale, on parle de ce qui va bien, notamment ce tableau d'affichage, mais aussi ces lacunes techniques, individuelles donc, et cette propension à ne pas jouer en bloc, à préfèrer l'organisation en gruyère plutôt qu'en accordéon, à faire un pressing bien trop éparpillé et forcément éreintant pour ceux qui se le coltinent, tandis que le reste du corps du lombric est vingt mètres plus loin. En tout cas, s'il fallait se satisfaire d'une chose, c'est bien le score, car celui-ci va prendre des teintes encore plus chatoyantes lors du second acte. Sans doute dans le dur physiquement, et face aux flèches adverses, le malheureux portier de Téting va se coltiner un même scénario quarante-cinq minutes durant. On va faire simple : récupérer la balle et lancer ceux qui galopent dans le trou. A chaque fois, ou presque, la recette fonctionne. Ainsi, lancé par le narrateur, on verra ainsi Guillaume, remplacé en arrière droit la veille de son anniversaire, battre le gardien de près (4-1), avant que le jeune buteur de Téting ne s'offre un doublé sur une jolie course latérale côté gauche et cette frappe enroulée dans le petit filet opposé sur laquelle Mickaël G., gardien d'un jour au jeu aux pieds intéressant, ne peut pas grand chose (4-2). C'est alors que les choses s'emballent et que les copier-coller vont se faire jour. On commence par Dylan (5-2) puis J.F.C. (6-2), Fred (7-2), votre serviteur (8-2), et enfin J.F.C., lequel s'offre un joli quadruplé (9-2). En manque de rythme, les valeureux joueurs de Téting n'auront rien pu faire face aux jambes des hommes de Laurent Bourg. Pour ces derniers, et s'il y a peu de chances que la rencontre de championnat face à Porcelette ait lieu la semaine prochaine, en raison d'un terrain en bien mauvais état, il faudra, après le temps de la satisfaction d'avoir enfilé les buts comme des perles, se mettre au travail pour gommer ces imperfections qui, face à un adversaire plus coriace, pourraient avoir de fâcheuses conséquences. Enfin, n'oublions pas de remercier Quentin d'avoir arbitré la rencontre et à nos amis de la S.S.S.H. d'avoir permis, par le prêt de leurs installations, qu'elle ait tout simplement lieu. 16807510_1256517957802556_147424657674849190_n "Ce pénalty, c'est le tournant du match" Ce voyage en terres messines, c'est d'abord l'histoire d'un pari qui sera relevé par Mohamed. Faire dire quelque chose (que l'on se rassure, rien qui puisse choquer la morale) à quelqu'un dans la rue. Pari tenu et remporté par Barbe à Papa qui, au passage, raflera 10€ qu'il mettra directement sur un compte Western Union. Par contre, ce succès sera sans doute de nature à impacter négativement sa prestation. Pourtant, ses collègues vont faire mieux que se défendre sur ce synthétique qui, en deux semaines, aura accueilli à la fois les équipes professionnelles de Dijon et de Nantes. Sur un travail côté gauche de Fred, c'est Bastien qui ouvrira même la maque (0-1). Avant ça, il y eu, aux dires de certains joueurs dont Kabyle Fragile, "un modèle d'action, une phase à une touche de balle et je crois que même Matthieu (le coach) la touche". Bon, dix minutes de tchatche plus tard, tu comprends que ça se termine par un centre et une tête de Fred qui passe juste à côté. Durant la première période, les visiteurs, bien en jambes, auraient pu doubler la mise si l'équerre n'était pas venue repousser un coup-franc de Sandro, ainsi que sur une reprise du plat du pied de Flo qui, dans les six mètres, s'envole. Cédric S remplaçant dans les cages Mikaël, le premier va, peu de temps après le début de la seconde période, se prendre un corner direct mais "parce que je ne suis pas gardien" (1-1). Malgré ça, l'A.S.B.G. manque de peu de reprendre l'avantage mais la tête de Pierre, sur corner, tape la barre. C'est à cet instant précis que la rencontre bascule. Les joueurs, quasiment unanimes le disent : "c'est LE tournant du match". Une faute sur Mikaël et une occasion donnée à Sandro de remettre les siens sur le chemin de la victoire. Malheureusement, le gardien détourne le pénalty. Lui, dira qu'il était bien tiré, que le gardien, un spécialiste du genre, s'est littéralement envolé façon Olive et Tom. D'autres, nombreux d'ailleurs, évoqueront une frappe à mi-hauteur dégueulasse. Plus rien ne sera comme avant et l'omniprésent n°11 de l'AP.M. viendra conclure un centre venu de la gauche (2-1). Surtout, deux cadeaux des visiteurs, d'abord une passe en retrait de Momo mal assurée (3-1) puis une transversale ignoble de Jean (4-1), deviendront deux passes décisives aux adversaires qui ne se font pas prier pour accroître un peu plus leur domination. Face à l'A.P.M., que l'on remercie à nouveau de leur accueil, que ça soit face aux U19 ou à leur équipe C, un même résultat final mais d'indéniables qualités démontrées. Des qualités désormais à renforcer (PS : Ceci est une étude scientifique ; tape #C'estletournant si tu es parvenu jusqu'à la fin de cet article ; à défaut, on fera désormais des résumés façon sms).

By Maître Renard

 

[Amical] APM Metz + AS Teting – AS Betting Guenviller